L'écriture, la plus noble conquête de l'homme.
Elsa Triolet

"Y a pas plus simple ?"

Où l’on découvre comment le commerce a inventé l’écriture.

Bulle-enveloppe à calculi, époque d'Uruk (3800 - 3100 av.J.-C.), argile, Musée du Louvre, Paris

Le commerce, ce n’est vraiment pas nouveau ! En fait, dès la préhistoire, les hommes s’échangent toutes sortes de choses, si bien qu’on cherche vite des solutions pour que ça se passe bien. Et mine de rien, on invente l’écriture…

L’histoire se situe en Mésopotamie (l’actuel Irak), il y a 5500 ans environ. Des gens se disent alors qu’il y en a marre de se faire avoir. Quand ils donnent leurs poteries, outils ou autres aliments à quelqu’un pour les transporter jusqu’au village voisin, ils se doutent que celui-ci se sert au passage et leur fait perdre des bénéfices.

Ils trouvent donc une astuce : chaque envoi est accompagné d’une petite boule en terre séchée dans laquelle on a enfermé des jetons. Le nombre de jetons correspond à la quantité de produits. À la livraison, il suffit de briser la boule pour comparer le nombre de jetons avec le nombre de produits.

Bientôt, on se met à graver des symboles sur la boule, autant que de jetons à l’intérieur : la briser devient inutile. Et puisque plus personne ne prend la peine de recompter les jetons, on arrête peu à peu d’en mettre. On écrase la boule pour en faire une tablette en terre, et on continue d’y graver les symboles pour donner les quantités. Les hommes se sont mis à écrire, et c’est le commerce qui leur en a donné l’envie !

Tablette en écriture cunéiforme (balance de compte du salaire des pêcheurs), Mésopotamie, 2000 av.J.-C., argile, Musée royal de Mariemont, Morlanwelz